Nous n’emportons rien avec nous quand nous mourons!

(extrait d’un satsang de Guru Poornima des années 1980)

Profitons de cette opportunité pour réaliser Dieu. Répéter les noms de Dieu avec la bouche tout en ayant d’autres pensées à l’esprit ne vous aidera en aucune façon. Mais en faisant sincèrement les pratiques spirituelles, vous pourrez vous abandonner pleinement à Dieu et grâce à votre pratique, l’ego, la jalousie, l’arrogance et l’égoïsme diminueront et disparaîtront progressivement. Les conversations inutiles et dénuées de sens ne nous aident pas à progresser sur le chemin spirituel.

Quelqu’un qui s’engage sur le chemin spirituel doit faire preuve d’une immense patience. Il ou elle doit être capable de supporter tout type d’insulte. Les gens du monde ne comprennent pas les qualités d’une telle personne et donc ils l’insultent. Que faire dans une telle circonstance? La personne spirituelle doit attendre patiemment sans se soucier des propos malveillants, car elle sait que l’autre personne est ignorante et doit un jour se rendre compte de son erreur. Dans de tels moments, l’aspirant spirituel ferait bien de simplement «être».

Une personne peut être mûre par son âge et dotée de connaissances mais à quoi bon tout cela si elle ne peut pas s’abandonner aux pieds de lotus de Dieu? Nous pouvons posséder des richesses, un statut, une éducation, des biens matériels et une maison somptueuse, mais tout cela est inutile sans amour pour Dieu. Nous n’emportons rien avec nous quand nous mourrons.

Nous n’accordons pas une attention appropriée aux questions d’importances réelles. Nous devenons esclaves des louanges et des paroles aimables. Certains parlent affectueusement avec un visage souriant et nous pensons qu’ils sont pleins d’amour. Nous sommes incapables d’identifier le véritable amour et nous sommes donc trompés. Nos esprits sont pris dans la toile d’araignée de l’illusion. Nous ne pouvons distinguer le vrai du faux et ne pouvons même pas sonder nos propres cœurs et sentiments. Réveillez-vous! Ne vous laisser pas tromper par de simples mots. L’amour doit jaillir spontanément du cœur. Dieu est vérité! Dieu est amour! C’est formidable de naître en tant qu’être humain!

Lorsque vous regardez une statue de notre Mère Divine, Athale, si seulement vous pouviez comprendre sa puissance et sa gloire! Mère Kali n’a-t-elle pas parlé à Sri Ramakrishna Paramahamsa? L’énergie dans de tels sanctuaires parle à très peu de personnes. Quand l’âme comprend cette énergie, c’est la spiritualité. Si vous avez la foi alors dans de tels sanctuaires la divinité vous parlera. Cependant, si je dis que je parle à la Mère Divine, les gens riront et diront que je suis fou parce qu’ils n’ont pas la capacité de croire ou de comprendre qu’elle peut nous parler de cette manière. Nous vivons dans un monde de commérages et alors comment pouvons-nous nous attendre à ce que la Mère nous parle? 

Réalisons-nous Dieu? Non, c’est difficile avec nos connaissances limitées. Pouvons-nous utiliser notre sixième sens? Pas le temps! Pensez-vous au Divin? Pas le temps! Allez-vous au temple? Pas le temps! Alors quand viendra le moment? Nous n’avons le temps de penser à Dieu ou d’aller prier au temple que lorsque surviennent des problèmes et des maladies. Vous devez prendre conscience de vos fautes et demander l’aide et le pardon divins afin de vous corriger. (…)

Dans de nombreux ashrams, les femmes ne sont pas autorisées à faire l’abhishekam et la pada puja, mais cet ashram permet aux femmes de participer à ces rituels sacrés. Il n’y a pas de règle pour dire qu’elles ne le peuvent pas, pourtant elles sont rarement autorisées à les faire. Bien que les femmes aient la patience et la capacité de faire ces cérémonies religieuses, l’occasion ne leur a pas été donnée. Si cela leur avait été interdit, sœur Nivedita n’aurait pas pu servir et aider Swami Vivekananda dans sa grande mission; la sainte tamoule, Karaikkal Ammaiyar ne serait pas devenue l’un des 63 saints shivaïstes du Tamil Nadu et Auvaiyar n’aurait jamais composé sa poésie tamoule significative à la louange de Dieu. Par leurs vies exemplaires, elles nous ont montré jusqu’où les femmes peuvent s’élever sur le chemin spirituel. C’est la grandeur de la féminité! Les gens n’ont généralement pas la capacité de comprendre cela.

Si votre esprit est pur, vous n’avez pas besoin d’avoir peur de la critique des autres. Il n’est pas nécessaire d’être nerveux, confus et instable. Je terminerai par mes bénédictions à tous, ici et partout dans le monde.

HARI OM!

Sri Premananda Ashram © 2019. All Rights Reserved