Matérialité ou spiritualité ?

Vous devez parler gentiment et très souvent à votre esprit quant aux bénéfices de la spiritualité et de la nature impermanente du monde matériel. Rappelez constamment à votre esprit la nature transitoire des choses matérielles et des plaisirs que vous recherchez. Le désir crée le désir. Les désirs ne sont jamais satisfaits. Un singe cherche toujours des fruits sur les arbres de la forêt. Comme ce singe avide, l’esprit est toujours à la recherche du plaisir. Même si vous vous incarniez une centaine de fois, cette avidité ne finira jamais si vous ne commencez pas à vous contrôler un peu dès maintenant. Comprenez qu’avoir envie de biens matériels n’apporte que le malheur en fin de compte. Interrogez-vous et trouver la cause de vos désirs. Vous devez trouver les racines du mal et enlever la cause de votre désir. Si vous coupez un arbre mais laissez les racines dans le sol, l’arbre poussera de nouveau. De la même façon, le regret reviendra de nouveau si vous ne trouvez pas la cause du désir et que vous n’essayez pas de l’enlever. Lorsque vous vous sentez submergés par une forte envie, examinez-en la raison et faites de votre mieux pour la faire disparaître. En vous accordant constamment ce que votre esprit demande, vous ne perdrez jamais vos vieilles habitudes matérielles. 

Ne soyez pas sévère avec vous-même. Réduisez progressivement.

En spiritualité de nombreux maîtres parlent de la servitude aux attachements. Qu’est-ce que cela veut dire ? Si vous permettez à vos passions de vous contrôler et de ne rechercher que le plaisir, il est certain que votre envie de choses sensuelles et matérielles va augmenter de plus en plus. Ces servitudes deviendront très fortes. Je ne parle pas de liens matériels faits de corde ou de fer ! Ces liens très forts sont faits d’argent, de pouvoir, du désir du beau, du désir de sexe et de l’accumulation de nombreux gadgets inutiles, de voitures et de richesse. Réalisez l’impermanence des ces servitudes. Pour cela, il est bon de vous éloigner d’elles un certain temps. Voilà pourquoi il est très bénéfique de quitter le monde pendant un temps et de mener une vie simple dans un endroit spirituel, apprenant les pratiques de dévotion, mangeant une nourriture simple et suivant un régime purificateur. En retournant dans le monde, vous trouverez que vos anciennes servitudes n’ont plus d’emprise sur vous. En continuant les pratiques apprises dans votre retraite spirituelle, vous serez sur le chemin de la réalisation spirituelle.

Une fois délivré de ces envies intenses et en les abandonnant, les souffrances et les problèmes s’en iront. La fortune et les biens matériels peuvent vous ruiner. Il y a ceux qui se sont même suicidés car ils avaient perdu toute leur fortune. Donc, réfléchissez : qui sont les plus riches ? Les riches en biens matériels ou les riches en spiritualité ? De quelle aide sont les biens matériels, l’argent, la propriété et les relations sexuelles à celui qui est en train de mourir ? Celui qui meurt ne peut rien emmener avec lui. Mais il peut emmener le mérite (punya), le bon karma et la paix (shanti) qui résultent de pratiques spirituelles. Ceux qui sont encore attachés quitteront ce monde en luttant, essayant de se délivrer de toutes leurs possessions. Ceux qui désirent la dévotion, l’union avec le Divin et l’esprit de service pour les autres êtres peuvent même atteindre la suprême réalisation dans cette incarnation-même.

Eclaircissez votre esprit et nettoyez-le comme une terre labourée. Pensez à toutes vos passions et désirs comme à de mauvaises herbes qui détruiront les graines de vos nouvelles ambitions spirituelles. Eliminez ces mauvaises herbes. Plantez les nouvelles graines de spiritualité. Nettoyez régulièrement le champ et occupez-vous quotidiennement de vos graines. En un temps très court vous verrez que maintenant vous êtes libérés de vos envies et votre champ spirituel produira bientôt de nombreux beaux fruits. Appréciez ces fruits – et n’oubliez pas d’en donner aux autres.

 

Sri Premananda Ashram © 2019. All Rights Reserved