Nous faisons tous partie de la même Terre

Question: L’humanité traverse un temps de crise profonde. De nombreuses guerres et génocides sont commis au nom de Dieu, ou du dieu-argent dans beaucoup d’endroits du globe. Tous les ans, des millions d’enfants meurent de faim dans les pays en voie de développement. Et ce ne sont que quelques-uns des nombreux problèmes dramatiques auxquels l’humanité est confrontée aujourd’hui. Quelle est la différence entre cette période de crise que nous vivons actuellement et toutes les autres terribles périodes de crise auxquelles l’humanité a dû faire face dans le passé?

C’est une longue question, je vais donc y répondre point par point …

Commençons par les guerres de religion ou les guerres faites au nom de Dieu qui ont lieu en raison de l’ignorance de l’humanité. La grâce de Dieu est très puissante. Quand quelqu’un pense à lui-même, l’égoïsme prend le dessus. Quand une personne qui devrait penser à la spiritualité à un certain moment, commence à penser à elle, l’égoïsme prend le contrôle. Elle devient très étroite d’esprit et veut montrer au monde à quel point elle est importante. Elle veut se promouvoir dans le monde, montrer à tous comme elle est fortunée etc… Un être humain ne doit pas avoir ce genre de pensées égoïstes. Parfois, on peut trouver cette attitude chez les guides spirituels. Quand des pensées de ce genre surviennent, il est certain que les séparations de caste, religion, langage etc… vont émerger. La façon de mettre fin à tout cela est de focaliser nos pensées sur Dieu uniquement et sur rien d’autre.

Ensuite, il y a des centaines de milliers d’enfants et d’adultes qui meurent de faim dans de nombreux endroits du globe. Vous pensez aux enfants, mais il y a aussi quantité d’espèces de plantes et d’animaux qui sont détruites en ce monde. Il y a actuellement une destruction terrible dans ce monde. Nous nous faisons du souci pour la vie humaine, mais tant d’autres choses meurent aussi ! Cette destruction a commencé il y a longtemps. Dieu n’est pas responsable de cette destruction. Cela arrive parce que l’humanité a perdu son sens de l’unité, son sens de la bienfaisance et son sens du partage. Les gens ont tracé un cercle autour d’eux … mon pays, mon peuple, ma religion, ma caste, mes croyances etc. Ils oublient que nous faisons tous partie de la même Terre unique. Ils oublient que nous vivons tous sur la même planète. Quelles que soient les différences qui puissent exister, ils oublient que nous vivons tous dans un même cercle, mais au lieu de cela, chacun délimite son propre cercle. Résoudre ces problèmes, faire cesser la faim et la famine, mettre fin à toutes ces difficultés, c’est possible, mais les gens ne veulent pas de cette liberté. C’est mon avis. Ce ne sont que les gens ordinaires, les gens simples, ceux qui ont de l’amour dans leur cœur qui se sentent affectés par ces problèmes et veulent les résoudre, mais pas les politiciens qui dirigent les pays du monde. Tant que les dirigeants des pays n’ouvriront pas leurs esprits et leurs cœurs à ces questions, les problèmes persisteront.

Ne dites pas que Dieu peut résoudre tous ces problèmes. Avant que quelque chose puisse arriver par la grâce de Dieu, il doit d’abord y avoir unité et cette unité n’est pas présente. Nous ne pensons qu’à nous-mêmes – mon travail, mes revenus, ma vie – nous ne pensons jamais à développer notre pays. Nous ne faisons que parler de développer le pays, nous parlons comme si nous nous sentions concernés par notre pays et ceux qui le dirigent parlent comme s’ils étaient intéressés par son développement. Ceux qui sont au pouvoir pourraient trouver des solutions à ces problèmes, mais puisqu’ils ont tous le pouvoir et le confort qu’ils pourraient souhaiter, ils ne sont pas vraiment concernés par ces actions. C’est parce qu’ils n’ouvrent ni leur esprit ni leur cœur pour voir.

Si nous comparons la crise actuelle aux crises précédentes, nous pouvons dire que les politiciens qui, jadis, dirigeaient le pays avaient du cœur. Ils suivaient leur conscience. Ils avaient une peur saine de leur conscience. Ils respectaient l’humanité et s’en souciaient. Ils vinrent au pouvoir avec le sentiment qu’ils devaient faire quelque chose pour leur pays. Ils voulaient développer leur pays et avaient de la compassion pour les gens. Se contenter d’amasser des richesses pour eux-mêmes ne les intéressait pas. Ce n’était pas leur but. Leur principal intérêt n’était pas de penser à leur propre famille et à leurs proches. Ils avaient de la dévotion pour Dieu. C’étaient des gens qui récitaient le nom de Dieu. Même ceux qui ne croyaient pas en Dieu, au moins croyaient en leur conscience. Les gens respectaient au moins l’un des deux. Donc, le monde en ces temps-là ne rencontrait pas de problèmes aussi graves. (…)

Sri Premananda Ashram © 2018. All Rights Reserved