La Vie quotidienne à l’Ashram de Puliyankulam

MON EXPERIENCE, HAMSAA, ARGENTINE

(L’Ashram Shree Poobala Krishna au Sri Lanka est l’un des divers sous Ashrams que Swamiji a dirigé avant de s’établir en Inde en 1984. Pendant des années, lors de la guerre civile au Sri Lanka, l’Ashram n’a pas fonctionné, mais à la fin du conflit, les activités spirituelles y ont repris à petite échelle. Conscient de la sacralité de ce lieu situé dans le pays natal de Swamiji où il a vécu, offert du service à l’humanité, manifesté le lingodbhava, fait de nombreux miracles et leelas, les fidèles sri lankais de Swamiji viennent souvent en cet Ashram et leur soutien a permis de maintenir les services spirituels fournis aux fidèles de Swamiji et aux enfants des alentours. Des fidèles étrangers viennent aussi visiter cet Ashram. Après avoir séjourné là-bas et s’être conformée à la vie dévotionnelle très simple de ses résidents, Hamsaa partage son expérience.)

Depuis quelques mois maintenant, la Mataji qui fait fonctionner l’Ashram dispose d’une petite chambre pour dormir. Jusque-là, elle dormait dans le temple, non loin de son Krishna bien-aimé.

Elle se lève chaque matin à deux heures et demi, prend une douche froide sous les étoiles, mets son sari et ouvre les portes du temple. Avec une profonde dévotion, elle salue les statues de Swamiji et de Ganesh et chante un doux cantique à Krishna, pour le réveiller avant d’ouvrir la porte du moolastanam. Puis elle salue Krishna avec ferveur. Elle met la vibhuti [sur son front], enlève les guirlandes de fleurs, balaye le petit espace et commence les préparatifs pour la puja de cinq heures du matin sur l’une des trois statues. Elle baigne la statue de Ganesh deux jours par semaine, celle de Swamiji deux jours par semaine et celle de Krishna les trois autres jours.

Une fois qu’elle a terminé avec les activités du temple, qui incluent de magnifiques petites pujas à une statue de Ganesh en pierre et à Swamiji dans la pièce de méditation, elle change de vêtements, prend un thé et quelques biscuits, et part à la cueillette de fleurs, de tulasi (une herbe spéciale pour Krishna), et des herbes que Ganesha aime tant.

Après cela, elle va travailler dans le jardin, une réelle oasis de fleurs et d’arbres fruitiers. Et si jamais vous louez cet énorme travail qu’elle a fourni et qu’elle poursuit – étant donné qu’elle ne s’est établie ici en permanence qu’après la fin de la guerre civile en 2010 – elle répond simplement « Un miracle de Swamiji « .

Vers 9h 30, après avoir récolté les légumes du jardin ou les avoir rapportés du magasin de sa maman, Mataji commence à préparer le petit déjeuner. Elle s’assoit à même le sol, les jambes dépliées, et patiemment pèle, coupe et cuisine les légumes sur un poêle à bois et plus récemment sur une plaque à gaz portable.

A midi, elle offre la prasadam aux trois divinités du temple. Parfois elle ne reste pas moins d’une heure avant d’offrir la prasad à Krishna, qui est aussi son repas. Puis elle reprend son activité. Elle retourne au jardin, cette fois pour cueillir les tamarins et les citrons, et arrose les plantes et les arbres avec un tuyau particulièrement long. Vers 3 heures de l’après-midi, elle est de retour au temple pour la vaisselle des ustensiles utilisés auparavant, elle nettoie, balaye, et prépare tout pour la prochaine puja de la soirée. Une fois ces tâches accomplies, elle revient à la cuisine préparer la prasad pour son Krishna bien-aimé. Elle prend à nouveau une douche et à 17h 20 elle va au temple pour tout mettre en place pour la puja de 18 heures. A 19h elle offre un dernier arati à Krishna, l’invitant à se reposer, puis ferme le moolastanam. Puis elle s’assoit à nouveau à même le sol, mais cette fois-ci pour faire les guirlandes de fleurs pour le lendemain. Vers 20h 30, elle balaye le temple une dernière fois et le ferme pour la nuit. Enfin après un petit dîner, elle va dans sa chambre pour une bonne nuit de sommeil sur sa natte posée à même le sol.

Voici comment cette femme extraordinaire passe ses journées, offrant chaque action, chaque pensée et chaque respiration à son Krishna bien-aimé, qui pour elle, est Swamiji. « Tout est Swamiji ! » tel est son satsang ; voici l’immense enseignement qu’elle donne par son exemple.

Jai Prema Shanti

Sri Premananda Ashram © 2018. All Rights Reserved