L’histoire de la vie de Swamiji

1

Prem Kumar

Depuis son plus jeune âge Swami Premananda s’est complètement consacré à la spiritualité. Prem Kumar Somasundaram est né en 1951 dans une famille de commerçants à Matale au Sri Lanka. Bien qu’encore un enfant, les signes montraient qu’il était destiné à une vie spirituelle. Ses parents lui donnèrent le surnom de Ravi, qui signifie « soleil », en raison de son sourire radieux. Ses dons psychiques et ses pouvoirs de matérialisation étaient déjà évidents dès sa tendre enfance. Il montra de la passion pour la religion, de la ferveur spirituelle et de la dévotion aussi bien que d’extraordinaires capacités yogiques. Le père et la mère de Ravi ont d’abord trouvé difficile d’accepter la popularité de leur fils qui grandissait à mesure que les gens venaient à connaître sa sagesse et ses dons extraordinaires.

Lorsqu’il eût 17 ans, Swamiji vécut une expérience intérieure profonde. Swamiji expliquait : « je voulais trouver quelle était l’essence de la vie ainsi que le but de mon existence et de mes pouvoirs extraordinaires (…) j’étais si profondément concentré en moi et alors … j’ai vu. J’ai pu faire l’expérience de la vérité à l’intérieur (…) J’ancrais chaque part de moi -même dans la joie immense et la félicité de la vraie réalité. »

Après cette expérience immuable du Soi, une grande paix pénétra son être. Les évènements extraordinaires et divins continuèrent et en octobre 1969 un miracle encore plus inattendu se produisit. Pendant un programme spirituel public le jeune Swami Ravi de 17 ans habillé de son doti et de son châle habituel blancs donna un discours spirituel devant 200 personnes. Soudainement ses habits commencèrent à changer miraculeusement de couleur, du blanc à l’orange des sannyas (vie monastique et de renoncement dans la tradition hindoue). Swami Ravi ne fût accepté par sa famille comme sannyasin qu’après quelque temps et son nom fût changé en Swami Premananda. Prema signifie amour pur et divin et ananda signifie joie suprême.

2

Young Ravi Swami

Swami Premananda déclara qu’à partir de cet instant, il se dévouerait entièrement au service spirituel. Il affirma que le travail de sa vie consisterait à montrer l’existence et l’amour de Dieu au plus grand nombre de gens possible durant sa vie. Il commença à enseigner comment calmer le mental et faire l’expérience de la vérité.

En 1972, il ouvrit son premier ashram à Matale, ainsi de plus en plus de gens de tous milieux vinrent faire l’expérience de cet environnement paisible et spirituel. Il fonda un orphelinat pour les enfants des rues et il voyagea au Royaume-Uni, à Singapour, en Malaisie et aux Philippines où il fît des discours et des programmes spirituels.

En 1983, le Sri Lanka fût secoué par des conflits ethniques. Puisqu’il prônait la paix et l’unité, Swami Premananda fût une cible de premier ordre ; ainsi son magnifique ashram fût brûlé de bout en bout. Il emmena alors sa mission en Inde du Sud, accompagné par quelques-uns des fidèles et des enfants de l’orphelinat, où il fonda un nouvel ashram à coté de Tiruchirappali.

En 1989, l’Ashram Sri Premananda fût officiellement inauguré en présence de nombreux leaders spirituels. Les cinq années suivantes l’ashram s’épanouit. Des milliers de personnes venaient chaque semaine écouter les discours pertinents de Swamiji et assister à une entrevue personnelle avec lui. Beaucoup d’enfants démunis vivaient et étudiaient à l’ashram. Il résolut les problèmes de beaucoup de gens et guérit leurs maladies. Un nombre important d’aspirants spirituels vinrent d’Inde et de l’étranger ; ils trouvèrent en Swami Premananda un maître spirituel et leur guide vers la réalisation du Soi.

3

Swami Premananda

Alors que sa réputation s’étendait, il y eût une tentative de salir son nom. En novembre 1994, en pleine campagne médiatique diffamatoire, lui et six autres résidents de l’ashram furent été arrêtés et accusés de divers délits. Swami Premananda ainsi que les six autres fidèles furent déclarés coupables puis emprisonnés bien que des témoins aient reconnu qu’ils avaient été forcés de l’accuser. Des personnes du monde entier ont témoigné en son nom et une expertise ADN a révélé qu’il était innocent.

Cependant les activités de l’ashram et des centres Sri Premananda ont perduré. Malgré l’entière fausseté des accusations et dans la plus grande consternation de ses fidèles il fût gardé en prison. Mais Swamiji continuait de sourire et de dire patiemment : « Je n’ai jamais commis de délit. Je me suis complètement abandonné à la volonté divine. La vérité finira par triompher. »

De la même façon que le santal transmet son parfum à chaque arbre que ses racines touchent, Swamiji a provoqué chez les gens qui l’ont approché un épanouissement et un développement intérieur. Les enseignements de Swamiji sont universels et constants. Ils transcendent les barrières de race ou de religion, en nous inspirant et nous amènent à rester au calme dans le Soi au-delà des limites du corps et de l’esprit.

Sri Premananda Ashram © 2019. All Rights Reserved