Swamiji et Guru Poornima

Swamiji gave many satsangs about the necessity of having a Guru if we want to progress well on the spiritual path, about the Guru-disciple relationship, how we benefit from having a spiritual master, and advised how to celebrate Guru Poornima. Here are some of his golden words.

« Guru Purnima est un jour pour se souvenir des saints, des sages, des avatars et des maîtres spirituels qui nous guident sur le chemin spirituel, et qui sont nés sur cette terre depuis que le monde a été créé.

Ce jour arrive une seule fois tous les 365 jours. En ce jour, pensons à ces grandes âmes, récitons intérieurement : « Gurur Brahma, Gurur Vishnu, Gurur Devor Maheshwaraha » et pensons au Suprême, qui est le Guru des Gurus. Pensez ensuite au maître spirituel que vous avez accepté comme Guru et récitez neuf fois son nom. Ceci équivaudra à recevoir la grâce de votre Guru pour l’année entière. Jeûnez le matin et rompez le jeûne l’après-midi en prenant une nourriture végétarienne. Durant Guru Purnima, pratiquez quelques sadhanas spirituelles, telles que rester en silence (mounam), écouter des satsangs, chanter des chants dévotionnels et participer à des abishekams ou à une méditation. En ce jour spécial et sacré, pensez profondément à votre Guru, lisez certains de ses enseignements et à partir de ce moment, suivez un de ces enseignements pendant le restant de votre vie.

Ce jour n’arrive qu’une seule fois par an. Bien que vous puissiez avoir beaucoup de travail et d’obligations ce jour-là, n’oubliez pas son importance.  »

« Ce n’est pas facile pour personne d’acquérir un Guru. Même si vous trouvez un Guru, il est rare qu’il ou elle comprenne vos sentiments et vous guide individuellement, en fonction de ces sentiments. Chacun s’attendra à ce que le Guru lui ressemble. Il est très difficile pour une personne ordinaire, qui vit empêtrée dans les illusions de ce monde matériel et fait l’expérience des hauts et des bas de la vie, d’arriver immédiatement au même niveau que le Guru. Cependant, le Guru ne comprend pas cela. Cela ne semble pas difficile quand il regarde les choses depuis son état d’être, mais c’est difficile quand il descend à votre niveau et pense à cela. Pensez-vous que c’est une chose facile d’obtenir un maître qui ne reste pas à ce haut niveau d’être, mais descend à votre niveau pour se mêler à vous tous comme une personne ordinaire ? Un maître qui vit parmi vous, faisant journellement un travail normal, faisant semblant d’être une personne tout à fait ordinaire, mais faisant tout le temps l’expérience du plus haut niveau spirituel ? »

« Chacun cherche un raccourci pour ne pas marcher le long du chemin. Maintenant, nous avons des raccourcis spirituels. Des raccourcis pour l’illumination, des raccourcis pour la méditation, des raccourcis pour l’abishekam. C’est pourquoi même nos habits deviennent plus courts. Qui sait, avec le temps, nous ne porterons peut-être plus d’habits. Dans le temps anciens, les gens ne portaient pas d’habits ; nous retournerons peut-être vers cette époque. Les Gurus peuvent seulement indiquer le chemin. L’avancement est entre vos mains. L’avancement dépend de l’importance de votre intérêt. Vous devez vous demander : “Dans quel état suis-je ? Qui suis-je ? Où sont mes faux centres d’intérêts ? “Vous devez vous demander pourquoi vous êtes né. Placez vos mains sur votre cœur et posez-vous cette question. Demandez-vous combien de temps vous allez vivre dans ce monde. Si vous pouvez répondre à ces questions, alors vous n’avez plus aucune question à poser ! Votre vie passe et vous ne vous posez aucune question. Nous continuons simplement notre vie sans nous questionner sur la raison de vivre et pourquoi nous sommes ici sur cette terre. Vous faites juste les choses en accord avec votre désir sans vous demander profondément pourquoi vous êtes ici. » 

« Un jour une personne vint trouver un grand saint et lui demanda un conseil spirituel. Le saint lui dit simplement : « sois ». Savez-vous ce qu’il entend par ‘sois’ ? Si vous le comprenez, vous comprendrez la relation entre le Guru et le disciple. Je connais une autre histoire sur un saint différent. Un jour quelqu’un vint le voir pour lui demander un conseil. Ce saint était très dur et gronda son visiteur en utilisant des mots méchants. Puis il cria en lui disant de partir ! Ce Swami n’était pas comme Swami Premananda ! Il chassa le pauvre homme comme un chien. Lorsque les saints agissent ainsi, certains fidèles s’enfuient tandis que d’autres restent avec un tel saint même s’il les gronde encore et encore. Même si ce saint gronde ces fidèles et leur dit de partir ils iront simplement s’asseoir ailleurs mais près de leur saint et l’attendront ici. Avec de telles leçons spirituelles nous n’aurions pas à étendre notre Ashram – pas de dharmasala, ni traducteurs, ni nouvelles chambres à construire. Je n’ai tout simplement qu’à chasser les fidèles !!! Je n’aurais pas à m’inquiéter d’un groupe de jeunes, ou de coordinateurs, ou de lettres à écrire !!

Ainsi, après que le saint ait chassé tout le monde, il marcha à travers son Ashram et trouva un fidèle assis là, l’attendant. Aussi, il lui demanda : « Pourquoi êtes-vous venu ici ? » Le fidèle répondit : « Je suis venu vous voir Swamiji ! » Alors le saint dit : « A quoi bon venir me voir ? Pourquoi ne regardez-vous pas en vous-mêmes ? Vous êtes venu me voir sans vous être regardé d’abord. Vous avez le temps de me voir mais vous n’avez pas le temps de vous voir ! » Après cela, le saint partit et le sishya revint chez lui afin de réfléchir à ce que le saint voulait dire par : « Regarde en toi d’abord ». Si vous comprenez cette histoire alors vous comprendrez tout du Guru – la relation sishya. Si vous ne comprenez pas vous n’en comprendrez pas le sens. Un Guru a dit : « sois » et un autre Guru dit : « Connaissez-vous vous-même ». Si je vous demande de vous connaître ou de regarder en vous, vous irez dans votre chambre et regarderez le miroir et vous reviendrez me dire que vous avez vu votre visage. Lorsqu’un Guru demande à ses fidèles de regarder en eux ils craignent de trouver de la saleté sur leur visage. Cependant, ils regarderont dans le miroir puis reviendront et diront : « Non, tout va bien ». Si vous aviez été voir un Guru dans les temps anciens et lui aviez dit avoir regardé en vous et vous être vus dans le miroir ce matin, il vous aurait giflé et vous aurait renvoyé.

Il vous aurait frappé jusqu’à ce que vos dents tombent. Pourquoi pensez-vous qu’il aurait agi ainsi ? N’est-ce pas parce que lorsqu’il a dit que vous devriez vous regarder, ce qu’il signifiait était que vous devriez regarder vos pensées, votre être intérieur et tous vos sentiments internes, etc., et non pas regarder votre visage extérieur ? Il parle de la propreté intérieure, non extérieure. Comment pouvons-nous nettoyer notre intérieur ? Nous devons enlever de notre esprit la jalousie, la compétitivité, l’ego et la fierté. Voilà ce qu’il voulait dire par cette petite phrase : « Regardez-vous. » Lorsque l’autre saint disait : « sois», il voulait dire ne permettez pas à votre esprit d’errer de partout ; simplement être, ne vous éparpillez pas. Voilà de quelle façon les anciens Gurus enseignaient à leurs sishyas. La leçon que je vous enseigne est la même. Puis-je vous enseigner ces leçons maintenant ? Etes-vous intéressés ? »

« Le sentier spirituel n’est pas facile mais les joies que l’on expérimente sur le chemin et la récompense finale de l’illumination ne peuvent se mesurer. Cependant, encore, de nombreux disciples espèrent que leur maître leur donnera immédiatement l’illumination. Certains faux gurus peuvent faire payer deux mille dollars et prétendent illuminer leurs disciples. Les disciples qui sont assez fous pour payer une telle somme d’argent doivent comprendre que ce n’est pas une façon d’apprendre la spiritualité vraie ou parfaite. On ne peut obtenir immédiatement la compréhension de la divinité ou un soi plus élevé. Les gurus sans scrupule qui font payer pour cela comprennent la mentalité de leurs disciples impatients qui ressentent que la spiritualité est une denrée qui s’achète. De tels « gurus » deviennent riches très rapidement aux dépens de leurs élèves induits en erreur. Un guru irréprochable, illuminé, ne demande pas de paiement pour enseigner la spiritualité. »

Sri Premananda Ashram © 2019. All Rights Reserved